Protection des céréales stockées à long terme – Terre de diatomée amorphe

Supprimer la pression d’insectes ravageurs avec la Terre de diatomée amorphe

 

De quoi parle-t-on ?

De l’une des plaies des agriculteurs, céréaliers et minotiers ! En effet, si l’on ne prend en considération que la France, il s’agit juste de 53.8 Millions de tonnes de grains récoltés en 2017 à protéger contre les ravageurs! Comment protéger ces céréales de l’appétit gourmand des charançons des grains, Capucins, Tribolium brun ou encore du Sylvain plat ?!

 

Ravageurs-grains-terre-diatomee- Source Itab
Ravageurs des grains les plus répandus

Réalité méconnue du grand public mais pourtant bien présente au sein  du monde agricole et agro-alimentaire, préserver ses céréales de la récolte au stockage, de leurs transports à leurs transformations est un vrai défi ! Les risques d’une dégradation de la qualité du grain étant en jeu, et sa valeur marchande aussi… L’évolution rapide de la réglementation européenne et française actant la suppression de nombre de produits phytosanitaires (produits autorisés pour la protection des céréales) pour répondre aux enjeux écologiques et la demande du grand public pose un nouveau challenge de taille.

Dans ce contexte, la Terre de Diatomée, se positionne comme l’une des alternatives prometteuses de par son efficacité et son accessibilité.

[cocorico_message type= »succes »]
Ce que vous allez découvrir dans cet article

  1. Qu’est ce que la Terre de Diatomée ?
  2. En quoi est-ce une solution efficace ?
  3. Comment l’utiliser.

[/cocorico_message]

Aller à l’essentiel ? Consulter les fiches techniques en traitement des cellules à vides (ici), ou en traitement direct du grain (ici)

 

ble-terre-diatomee

En France 53.8 Millions de céréales ont été récoltées en 2017’

Philippe Pinta, président de l’AGPB (producteurs de blé)

 

Contexte actuel en France et en Europe

La protection des céréales, dans un plan de protection intégrée (PIGS) prend en compte différents procédés : des règles de bonnes conduites ou des procédés mécaniques comme le refroidissement des céréales (cette dernière méthode reste soumise à différentes contraintes dont notamment la prise en compte de la météorologie et des effets du réchauffement climatique – voir article Arvalis).

C’est sur les traitements phytosanitaires autorisés que le bât blesse, comme le mentionne Francis Fleurat Lessard (chercheur à l’Inra): ‘Nous sommes passés de huit molécules insecticides à quatre autorisées pour usage direct sur les grains pendant le stockage en moins de 20 ans’. L’évolution en France et en Europe de la réglementation montre en effet une forte diminution des molécules phytosanitaires autorisées. Dernier exemple en date, la suppression fin 2017 du PBO (pipéronyl-butoxide), un synergiste des pyrèthres naturel et des pyrétrhinoides (Famille de molécule insecticide) retiré le 30 sept. 2017 (voir ici) de ses utilisations en agriculture biologiques suite pour ses effets néfastes sur les fonctions endocriniennes humaines et sur l’environnement.

‘Nous sommes passés de huit molécules insecticides à quatre autorisées pour usage direct sur les grains pendant le stockage en moins de 20 ans’
Francis Fleurat LESSARD Chercheur INRA en hygiène sanitaire des grains.

Cette transformation du monde phytosanitaire impacte le monde agricole 

 

  •  Risque d’une perte d’efficacité des molécules de synthèses encore autorisées.
    ‘Effet boule de neige’, les insectes étant confronté plus souvent aux mêmes molécules développent plus de capacités d’adaptations.
  • Nécessité de solutions intégrant les enjeux économiques de la filière.
  • Besoin de solutions rapides et efficaces.

 

‘Des situations d’inefficacité de produits font peser de fortes suspicions de résistances, en particulier sur la principale molécule employée, le pyrimiphos-méthyl’
Francis Fleurat LESSARD Chercheur INRA en hygiène sanitaire des grains.

PGIS-terre-diatomee-source Francis Fleurat Lessard
Source ITAB & Francis Fleurat Lessard – Salon Tech-n-bio 2017

 

Terre de diatomée amorphe, une action de contacte naturelle en plein essor

 

Dans ce contexte, la Terre de Diatomée amorphe (une poudre naturelle ayant une action de contact sur les insectes) fait figure de bon élève et intéresse fortement le domaine agricole après avoir fait ses preuves auprès du particulier, notamment contre les poux rouges, une infestation d’acariens courante dans les élevages de poules.

Terre-diatomee-blanche
Terre de diatomée amorphe blanche

Ayant une action mécanique de contacte par abrasion et dessication des insectes (voir ci-dessous), elle dispose de propriétés absorbantes, vermifuges, antifongique (notamment sur les mycotoxines) et fertilisante, qui la soumette à de nombreuses études scientifiques et promet de nombreux développement dans les années à venir – Voir bibliographie scientifique.

 

[cocorico_message type= »info »]
Que signifie ‘amorphe’ ?

La Terre de diatomée amorphe est une terre de diatomée n’ayant pas été chauffée à plus de 90°C et de fait ne présentant pas de risque pour la santé. Contrairement à la Terre de Diatomée Calcinée, chauffée à 1800°C.
[/cocorico_message]

Principe de fonctionnement de la Terre de Diatomée

 

Terre-diatomee-principe-action-insecticide 2
Terre-diatomee-principe-action-insecticide

 

‘Les insectes meurent quand ils ont perdu 60% de leur eau ou environ 30% de leurs poids’

Ebeling 1971

 

Exemple d’application de la terre de diatomée sur un tribolium brun.

Tribolium-brun-terre-diatomee
Tribolium-brun-terre-diatomee-source FBRCAF-Berlin

 

Situation actuelle

Couramment utilisée pour la protection des céréales stockées dans d’autres pays : Autralie (depuis 1996), Canada, Royaume Unis (autorisée en UE depuis 2009), une riche bibliographie d’articles scientifiques permet de mieux visualiser ses différents avantages et pratiques de mises en place.

 

Si de nombreuses Terre de Diatomée amorphe sont présentes sur le marché Français, seule la Terre de Diatomée Silicosec dispose d’une AMM (AMM n°2130129) depuis 2016.

 

Pas de limite maximale de résidu (LMR)

Grade alimentaire (Codex E551)

Autorisée en Agriculture AB

Action absorbante et anti-fongique

AB-terre-diatomee

 

Nota : Du fait de ses propriétés absorbantes et de son grade alimentaire, on retrouve les autres terres de diatomées amorphes commercialisées dans le domaine agricole en tant qu’asséchant ou pour des applications prophylaxiques (en incorporation avec du bicarbonate de soude, un antifongique agréé en substance de base). Parallèlement l’INAO (Institut National de l’Origine et la Qualité) a demandé son intégration (voir ici) au sein d’une liste des produits dit de ‘barrière physique, ce qui favoriserait son accessibilité pour d’autres applications.

 

Comment l’appliquer 

 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=67&v=L-IyCgstkc0

 

  • Application en traitement généraux des locaux et matériels: traitement préventif – Fiche technique ici (lien fiche technique)
  • Application sur le grain: Intégration au sein du grain stocké en préventif ou curatif – Fiche technique ici (lien fiche technique)

 

[cocorico_message type= »alerte »]
La société PREFOR

(sponsor de cet article)

Grossiste en solutions naturelles pour le monde agricole et la distribution, recherche des retours d’utilisations de la terre de diatomée en silos. Contact par mail prefor@outlook.fr ou au 03 80 96 38 95.
[/cocorico_message]

Conseils et informations d’usages

Les différentes études réalisées jusqu’à présent montrent la nécessité d’une prise en compte de plusieurs paramètres.

 

  • Plus la température augmente plus l’efficacité de la Terre de Diatomée amorphe est importante. Une application à 25° C est conseillée.
  • L’humidité des grains doit être inférieure à 14%.
  • Une absorption du grain (jusqu’à 5Kg par HL) peut-être observée.

 

 

diagramme température et hygrométrie- source itab
Source itab

 

Conclusion

 

Une mutation profonde des phytosanitaires est largement engagée en France et en Europe et touche de nombreux domaines agricoles. Le manque d’alternatives efficaces et accessibles positionne la terre de diatomée amorphe comme une solution à fort potentiel. Il est fort probable que son usage se démocratise en parallèle de son intégration dans une réglementation plus souple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *