Poux rouges, Poules et Terre de Diatomée -1

Alarme ! Poux rouges de poules en vue! Sortez la Terre de Diatomée !

Le printemps vous donne envie de sortir de votre coquille ? Vous n’êtes pas les seuls ! Dans les élevages de volaille, les premiers poux des poules commencent à batifoler. Au début, la pression reste acceptable… Mais leur capacité de reproduction est impressionnante: 100 à 200 œufs par semaine ! Ils vont même se permettre plusieurs cycles de ponte dans la même saison, pour peu qu’ils se plaisent dans leur environnement.

Une capacité de reproduction impressionnante! 100 à 200 œufs par semaine !

Et ils le sont dans le poulailler comme nulle part : ils adorent l’atmosphère chaude et sombre des bâtiments, ils se délectent des recoins où se fondre dans l’obscurité et, en bons parasites, ils sont gourmands du sang de toutes ces volailles qui s’ébattent à portée de leurs morsures. Un vrai paradis !

Si vous ne connaissez pas encore leurs effets, voici à quoi s’attendre :

  • stress des volailles, entraînant une baisse significative de la ponte ;
  • risque d’anémies et de fatigue ;
  • présence sur les œufs dans certains cas ;
  • augmentation du risque d’autres maladies…

Ces insectes minuscules, difficiles à voir à l’œil nu, peuvent être cause de complications multiples.

Poux rouges, infestation, elevage volaille et terre de diatomee
A gauche: Infestation de poux rouges dans un poulailler; Au centre Points rouges sur les œufs; A droite: Pou rouge vu au microscope …

Un traitement naturel pour stopper net une infestation de poux dans votre poulailler  !

Les solutions pour se débarrasser de ces envahisseurs sont multiples, mais passent encore trop souvent par l’utilisation de produits chimiques, méthodes souvent efficaces mais lourdes de différents inconvénients :

  • Dans le milieu professionnel un vide sanitaire est souvent nécessaire, ce qui peut vite être compliqué et couteux ;
  • Les poux rouges ont une forte capacité d’adaptation et sont rapidement résistants aux produits chimiques;
  • Les législations européennes et françaises sont de plus en plus restrictives sur l’usage produits chimiques ;
  • Leur utilisation présente souvent des risques de santé pour l’utilisateur lui-même ;

 

À découvrir absolument !

Parmi les solutions alternatives, la terre de diatomée Amorphe se révèle un traitement naturel très prometteur : naturelle, écologique, elle peut débarrasser le poulailler des poux rouges, tout en agissant sur d’autres problèmes grâce à ses propriétés multiples.

Comment c’est possible ? La terre de diatomée est constituée de squelettes de micro-organismes – les diatomées – ayant vécu en milieu aquatique il y a des millions d’années. Par centaines de millions, ces micro-squelettes se sont fossilisés et durcis pour constituer une roche. C’est cette roche qui est aujourd’hui extraite, broyée et réduite en fine poudre. Voir aussi notre article sur les origines de la terre de diatomée.

 

Qu’apporte-t-elle dans le poulailler ?

Des effets multiples !

Ses propriétés absorbantes et abrasives constituent un asséchant naturel de litières pour volailles, chevaux et bovins ! Elles le rendent plus salubre, absorbent les odeurs et ont une action répulsive sur les poux rouges, mouches, moustiques et ténébrions.

Sur les aliments, la terre de diatomée permet de se débarrasser des vers de farine. Comme elle n’est pas nocive dans l’alimentation, elle peut être ingérée par la poule et continue alors son œuvre sanitaire : vermifuge naturel pour chiens, chat, poules, chevaux; apport d’oligo-éléments, soins naturel contre la coccidiose

 

Terre de Diatomée - Mode d'emploi
Terre de Diatomee – Comment l’utiliser dans un élevage de volailles

Ce n’est pas tout : par ses propriétés biofertilisantes, elle permet encore de valoriser la litière. Le lisier obtenu est aussi plus riche en silice, un apport dont les études scientifiques¹ commence à démontrer l’action stimulante pour les graminées.

 

Enfin, la terre de diatomée dispose d’un label en agriculture biologique pour ses applications en tant qu’intrant, asséchant (attention toutefois : pour ses aspects additif alimentaire et biocide, une attestation par un organisme certifiant est nécessaire pour disposer du logo).

 

Un phénomène durable

Dans un contexte de diminution progressive du nombre de produits chimiques autorisés en France et en Europe et de demande croissante du consommateur pour des solutions alternatives et naturelles, la terre de diatomée s’insère dans la lutte biologique.

A l’heure actuelle, le particulier s’est déjà emparé du produit pour des applications en élevages amateurs ou pour le jardinage. Les éleveurs professionnels sont encore, en France, en phase de découverte. Pour autant, dans de nombreux pays comme le Canada, l’Angleterre, la République tchèque, l’Italie ou l’Allemagne, son utilisation est devenue commune depuis déjà plusieurs années. Les éleveurs l’ont adoptée !

 

Pour en savoir plus: https://www.youtube.com/watch?v=cGKHSygKDt0

 

Un petit geste, pour 1001 produits chimiques en moins ? Et pourquoi pas?

 

¹ Silicon in agriculture conference – Brazil 22-25 octobre 2005